Centrafrique: le nouveau Premier ministre fixe ses "priorités"

11/08/14 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun, nommé dimanche par la présidente Samba Panza pour relancer la transition, aura pour priorité "la sécurité" et "la restauration de l'État", a-t-il déclaré lundi à Bangui.

Centrafrique: le nouveau Premier ministre fixe ses "priorités"

M. Kamoun travaillera autour de "quatre axes majeurs", avec en premier lieu "la sécurité et la restauration de l'autorité de l'État", a-t-il expliqué au cours d'une conférence de presse. "Vous avez les questions d'assistance humanitaire, les défis humanitaires qu'il faut relever. Vous avez aussi la réconciliation nationale. Et la relance économique et des activités dans l'administration, et enfin la préparation des élections" générales en 2015, a énuméré M. Kamoun. La présidente de la transition Catherine Samba Panza a nommé dimanche M. Kamoun, un musulman, comme nouveau Premier ministre pour diriger la transition. Spécialiste des finances, conseiller de Mme Samba Panza, M. Kamoun a été directeur général du Trésor sous le président François Bozizé (renversé en mars 2013) et directeur de cabinet de Michel Djotodia, le chef de l'ex-coalition rebelle Séléka à dominante musulmane, au pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014. Le nouveau Premier ministre aura pour difficile mission de relancer la transition politique en panne, et tenter d'obtenir l'application d'un très fragile accord de cessez-le-feu signé fin juillet à Brazzaville sous la pression internationale entre l'ex-Séléka et les milices anti-balaka majoritairement chrétiennes. Dans la foulée de l'accord de Brazzaville, le futur gouvernement devrait compter des représentants des groupes armés, ex-Séléka et anti-balaka. L'ex-coalition rebelle a cependant prévenu lundi qu'elle ne participera pas au futur gouvernement, son avis n'ayant "pas été pris en compte" par la présidente pour désigner le nouveau Premier ministre. (Belga)

Nos partenaires