Centrafrique - La mission de conciliation de la CEEAC a commencé à Bangui et Ndélé

28/12/12 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

(Belga) Une mission de conciliation de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC) a commencé vendredi auprès du pouvoir centrafricain et des rebelles pour tenter de les amener à la table des négociations en janvier.

"L'objectif est d'arriver à des négociations le 10 janvier. La mission est arrivée hier (jeudi) soir à Bangui. Elle a commencé les discussions avec le pouvoir ici à Bangui et a envoyé une délégation à Ndélé pour rencontrer les rebelles", a appris l'AFP auprès de la Force multinationale d'Afrique centrale. La CEEAC veut obtenir un cessez-le-feu sur le terrain, avant des négociations entre les deux parties, probablement à Libreville au Gabon, selon la même source. Parallèlement, les ministres des Affaires étrangères de la CEEAC devaient se rencontrer vendredi à Libreville. La coalition rebelle du Séléka, -"Alliance" en langue sango-, a pris les armes le 10 décembre pour réclamer le respect d'accords de paix signés avec le gouvernement entre 2007 et 2011, qui prévoyaient des programmes de désarmement, de démobilisation et de réinsertion. Les rebelles ont conquis en deux semaines plusieurs villes clés et contrôlent un tiers du territoire. Ils menacent de renverser le président François Bozizé alors que les combats se déroulent désormais aux portes de Bangui. La Centrafrique, pays enclavé de cinq millions d'habitants, était engagé depuis 2007 dans un processus de paix après des années d'instabilité, de multiples rébellions, mutineries militaires et putschs qui ont ravagé son tissu économique et l'ont empêchée de tirer profit de ses ressources naturelles. (SIA KAMBOU)

Nos partenaires