Centrafrique - La Cour constitutionnelle prend acte de la démission du président Djotodia

12/01/14 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Le Vif

(Belga) La Cour constitutionnelle de transition centrafricaine a pris acte dimanche après-midi de la démission, annoncée vendredi, du président Michel Djotodia et chargé le président du parlement provisoire d'organiser l'élection d'un nouveau chef de l'Etat d'ici 15 jours maximum.

Dans une décision rendue en public au siège de l'institution à Bangui, en présence du président du Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire), Alexandre-Ferdinand Nguendet, la Cour "ordonne au CNT, de procéder dans un délai de 15 jours à compter de la notification de la présente décision, à l'élection du nouveau chef de l'Etat de la transition". La Cour, par la voix de son président, Zacharie Ndouba, "prend acte de la démission de M. Djotodia Am-Nondroko Michel. Dit que la vacance du pouvoir du chef de l'Etat de la transition de la RCA (République centrafricaine) est effective depuis le 10 janvier 2014". Conformément à la Constitution provisoire, le président du CNT assure "l'intérim du président de la transition" pendant cette période de 15 jours au maximum. Le président Djotodia, accusé par la communauté internationale de passivité face aux violences interreligieuses qui ont tourné en tueries de masse, a démissionné vendredi à N'Djamena sous la pression des dirigeants d'Afrique centrale. (Belga)

Nos partenaires