Centrafrique: deux civils tués dans des heurts après l'assassinat d'un haut magistrat

17/11/13 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Source: Le Vif

(Belga) L'assassinat d'un haut magistrat centrafricain, "froidement abattu" par d'anciens rebelles de la coalition Séléka, a provoqué des heurts qui ont fait deux morts civils dimanche à Bangui, a-t-on appris de source policière.

"Deux personnes ont été tuées et d'autres blessées par balles dimanche alors que les habitants de ces quartiers (dans le centre de Bangui) protestaient contre l'assassinat du magistrat Modeste Martineau Bria et de son aide de camp", a déclaré ce policier. "Les habitants ont érigé des barricades sur la voie et brûlé des pneus pour manifester leur mécontentement (...) Peu de temps après, des tirs des éléments de l'ex-Séléka ont été entendus provoquant la débandade et la peur dans ces quartiers", a-t-il expliqué. Des éléments de la police, de la gendarmerie et des "Séléka intégrés" dans l'armée sont intervenus en fin de matinée pour rétablir l'ordre et effectuer des patrouilles. La situation était toujours tendue à la mi-journée, les manifestants ayant refusé de quitter la chaussée. L'assassinat du magistrat Modeste Martineau Bria et de son aide de camp avait annoncé plus tôt dimanche matin. "Ils ont été froidement abattus dans la nuit de samedi à dimanche au quartier Sica II (centre de Bangui), au moment où ils allaient quitter une buvette, par des éléments des ex-Séléka qui ont surgi à leur hauteur sur une moto et ont ouvert le feu". Les deux victimes ont été "tuées sur le coup", avait ajouté une source au sein de la gendarmerie. Plusieurs actes de banditisme armé, oeuvres d'ex-rebelles, ont été signalés dans la capitale centrafricaine depuis le début du mois. (Belga)

Nos partenaires