Centrafrique: au moins 53 morts depuis la démission du Premier ministre

06/08/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Le Vif

(Belga) Les combats entre soldats de maintien de la paix et rebelles de la Seleka ont fait au moins 53 morts dans le nord de la Centrafrique depuis la démission du Premier ministre André Nzapayéké, mardi, selon une radio locale.

Centrafrique: au moins 53 morts depuis la démission du Premier ministre

Les rebelles ont attaqué des soldats français et africains à Batangfo, à 367 kilomètres au nord de Bangui, a indiqué un porte-parole des forces françaises. Cinquante combattants islamistes, trois soldats africains et un nombre encore indéterminé de civils ont été tués dans des échanges de tirs. Les combats ont éclaté quelques heures après l'annonce de M. Nzapayéké, dont la démission avait été réclamée par la présidente par intérim Catherine Samba-Panza à la suite de l'accord de paix conclu fin juillet à Brazzaville (Congo) entre la Seleka et les miliciens chrétiens anti-Balaka. (Belga)

Nos partenaires