Centenaire de la Première Guerre mondiale - Lâcher de ballon et coups de canon à Cointe pour clore une sobre cérémonie

04/08/14 à 13:09 - Mise à jour à 13:09

Source: Le Vif

(Belga) Pauline, dix ans, s'est avancée vers le roi pour lâcher un ballon blanc à midi au Mémorial interallié de Cointe à Liège, en guise de conclusion à la cérémonie commémorant le centenaire de l'invasion de la Belgique par les troupes allemandes.

L'événement, sobre et axé sur la réconciliation, a pris fin peu après midi. Les souverains, suivis par les présidents français et allemand, le roi d'Espagne Felipe VI, le duc et la duchesse de Cambridge ont pris le chemin du palais provincial, où ils seront reçus pour un déjeuner. Après une série de discours symboliques, clotûrés par deux coups de canon, le roi Philippe a déposé une gerbe de roses blanches devant une plaque commémorative. La fillette, symbole de la transmission de la mémoire aux générations futures, a ensuite lancé un ballon blanc, représentant la paix et a tenu la main du souverain pour parcourir l'esplanade. Des milliers de ballons se sont ensuite élancés dans le ciel, aux couleurs des pays invités. Douze coups de canon ont sonné la fin des cérémonies, avant une interprétaion de "l'Ode à la joie", par le choeur d'enfants La Schola et Le Trimarrant, l'Hymne européen, par la musqiue royale de la Force aérienne et la Brabançonne. Parmi les pays invités figuraient ceux ayant eu des combattants sur le sol belge mais aussi les belligerants. D'autres pays neutres, comme l'Espagne, étaient représentés. L'Espagne a en effet été le premier pays à acheminer à l'époque des vivres vers la Belgique occupée. Les autres hauts représentants doivent aussi quitter les lieux, sur un interlude musical. La construction du Mémorial interallié, théâtre des cérémonies de lundi, reste l'un des plus importants hommages rendus par les alliés au rôle qu'a joué la Belgique dans la Grande Guerre. (Belga)

Nos partenaires