Centenaire de la Première Guerre mondiale - Contribution financière du Canada au Memorial Museum Passchendaele 1917

03/08/14 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre canadien des Anciens Combattants Julian Fantino se rendra mardi au Memorial Museum Passchendaele 1917 de Zonnebeke (Flandre occidentale) pour y annoncer une contribution financière pour le musée, indique dimanche l'ambassade du Canada en Belgique. Cette somme, encore inconnue, permettra de développer le projet "Canadian Memorial Trail" au cours des trois prochaines années. Le ministre sera accompagné par l'ambassadeur du Canada en Belgique Denis Robert et par George Barkhouse, le neveu de George Price, le dernier soldat canadien tué au combat durant la Première Guerre mondiale.

Le projet "Canadian Memorial Trail" permettra aux visiteurs du Westhoek de mieux comprendre le rôle qu'ont joué les soldats canadiens lors des batailles et offensives majeures, et leurs sacrifices dans la Saillant d'Ypres (principalement Ypres et Passendale), explique l'ambassade canadienne. Lors de la Deuxième bataille d'Ypres, la première grande bataille dans laquelle les Canadiens étaient impliqués, des gaz de combats toxiques furent utilisés pour la première fois à grande échelle sur le Front de l'Ouest. Depuis lors et grâce au poème "In Flanders Fields", écrit début mai 1915 par l'officier-chirurgien militaire canadien John McCrae, "les villes d'Ypres et Passendale sont gravées dans la mémoire collective des Canadiens". Le Westhoek abrite de nombreux mémoriaux, cimetières et autres lieux qui revêtent une signification particulière pour le Canada, poursuit l'ambassade. Les troupes canadiennes ont en effet pris part à la plupart des grandes batailles qui y ont été livrées entre avril 1915 et novembre 1917. Chacune des trois divisions canadiennes a ainsi subi son baptême de feu dans les plaines de Flandres et a payé un lourd tribut en vies humaines. Le quart des 60.000 Canadiens morts durant la Grande Guerre ont péri au cours des diverses batailles livrées sur le Saillant d'Ypres. Parmi les 54.962 noms de soldats qui restent inconnus et dont on ne connaît pas la tombe, gravés sur la Porte de Menin, 6.983 sont Canadiens. (Belga)

Nos partenaires