CEDH: la Bulgarie condamnée pour avoir laissé mourir quinze jeunes handicapés

18/06/13 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Le Vif

(Belga) La Bulgarie a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) mardi pour avoir laissé quinze jeunes atteints de troubles physiques et mentaux mourir de faim et de froid dans un foyer pendant l'hiver 1996-1997.

Dans un contexte d'hiver rigoureux et de crise économique, les 80 enfants du foyer de Dzhurkovo ont souffert de pénurie de nourriture, médicaments et biens de première nécessité dans un centre dépourvu de médecin et rendu inaccessible par la neige, selon le récit de la CEDH. Les juges de Strasbourg ont estimé que les autorités bulgares n'avaient pas pris les mesures nécessaires pour prévenir leur décès alors qu'elle connaissait les "risques réels et imminents pour la vie des personnes concernées". La directrice du centre les avait alertées en vain à plusieurs reprises sur la gravité de la situation. La Cour a retenu la violation du "droit à la vie", garanti par la Convention européenne des droits de l'homme, et le manque d'une "enquête officielle effective" à la suite de ces décès. Elle a condamné Sofia à verser 10.000 euros pour dommage moral à chacun des deux parents dont elle a admis le bien-fondé de la requête dans cette affaire. Ce jugement peut éventuellement être soumis à réexamen par l'instance suprême de la CEDH, la Grande Chambre, dans un délai de trois mois. (Belga)

Nos partenaires