Catastrophe ferroviaire en RDC: 100 à 200 personnes inhumées sur place

28/04/14 à 22:28 - Mise à jour à 22:28

Source: Le Vif

(Belga) Cent à deux cents victimes de la catastrophe ferroviaire du 22 avril en République démocratique du Congo ont été inhumées sur place dans des fosses communes, a-t-on appris lundi auprès de la Croix-Rouge congolaise, alors que le gouvernement parlait jusque là de 74 morts.

"On n'a pas eu d'autre choix que de les enterrer dans des fosses communes. On a creusé au moins sept fosses. Dans chaque fosse il y a entre 15 et 30 personnes", a déclaré à l'AFP Bondo Mitonga, président de la Croix-Rouge congolaise pour le Katanga, la province du Sud-Est du pays où a eu lieu le drame. Il a expliqué que le nombre des corps retrouvés, et l'état dans lequel ils l'ont été (corps déchiquetés, cadavres en lambeaux, membres éparpillés) n'avaient pas permis de donner une sépulture individuelle à chacun des morts. Lundi, six jours après le drame, les travaux de secours se sont limités à "désinfecter les lieux", notamment à la chaux, a indiqué M. Mitonga, précisant que cette opération avait été rendue nécessaire par l'odeur insupportable qui rendait impossible la tâche des sauveteurs. "Demain, les travaux se poursuivront pour trouver d'éventuels survivants ou morts", a-t-il ajouté, précisant qu'il restait encore neuf wagons à relever, couchés sur la voie ferrée ou à proximité. Selon la Société nationale des chemins de fer congolais, le train accidenté, une locomotive tirant vingt wagons de marchandises, à déraillé mardi matin dans la zone de Katongala. De nombreux passagers clandestins se trouvaient à bord lorsque l'accident s'est produit dans un lieu très enclavé et marécageux, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Kamina. (Belga)

Nos partenaires