Cancer du sein en Belgique: des chiffres "à relativiser", soutiennent des experts

31/12/13 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Le Vif

(Belga) Les chiffres concernant l'augmentation du cancer du sein dans le monde et en Belgique, publiés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à la mi-décembre et repris par De Morgen mardi "sont à relativiser", selon la Fondation contre le cancer et François Duhoux, oncologue médical aux cliniques universitaires Saint-Luc.

D'après les dernières estimations, 10.337 diagnostics de cancer du sein ont été posés en Belgique en 2012 et 2.523 femmes sont décédées de la maladie. Le pays se positionne en 2012 en première place du classement comparant le nombre de cas de cancer du sein détectés au sein de la population parmi 184 pays. Pour Karin Rondia, directeur médical et scientifique de la Fondation contre le cancer, ce n'est pas un seul élément qui pourrait expliquer ce nombre élevé mais plutôt "une mosaïque de facteurs". Par rapport au diagnostic par exemple, elle pointe le phénomène de "surdiagnostic", "de plus en plus indubitable". L'hygiène de vie influence également ces données, avec des facteurs comme le tabac, le surpoids, le manque d'exercice physique et l'alcool. Quant au lien entre la pollution de l'air et le cancer du sein, l'experte est plus sceptique. "Dans des pays comme le nôtre, les femmes font aussi des enfants de plus en plus tard. Or ce type de cancer est plus fréquent chez les femmes qui ont peu d'enfants et plus tard", ajoute-t-elle. Selon les deux spécialistes, la Belgique ne se situe pas non plus "loin devant ses pays voisins", et ces chiffres sont donc "à relativiser". Enfin, Karin Rondia souligne la qualité des soins en Belgique, due notamment à la "reconnaissance de critères pour les cliniques du sein". (Belga)

Nos partenaires