Canada: le littoral atlantique paralysé par le blizzard

27/03/14 à 00:06 - Mise à jour à 00:06

Source: Le Vif

(Belga) Une puissante tempête hivernale paralysait mercredi toute la côte atlantique du Canada, d'Halifax à Moncton en passant par l'estuaire du Saint-Laurent, avec des pointes de vent atteignant 165 km/h et des chutes de neige abondantes.

Canada: le littoral atlantique paralysé par le blizzard

Cette tardive tempête de neige, qui s'est formée au large des côtes américaines, a touché Halifax en début de journée mercredi tout en continuant à s'intensifier et à se propager vers le nord et l'est, produisant des conditions de blizzard sur les provinces de la Nouvelle-Ecosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Ile-du-Prince-Edouard, avec des hauteurs de neige de 40 à 50 centimètres par endroit. Par mesure de précaution, les principaux aéroports de la région ont annulé tous leurs vols et fermé leurs portes jusqu'à jeudi, comme à Halifax, Moncton ou Charlottetown. La quasi totalité des administrations et des écoles de la région ont fermé leurs portes pour la journée. A Halifax, la mairie a suspendu son service de transport en commun en milieu de journée en raison de la dégradation des conditions. Sur les routes de la région, la visibilité variait de passable à nulle et l'autoroute transcanadienne a dû être fermée entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Ecosse. Aucun accident majeur n'était cependant signalé. Plusieurs pannes d'électricité étaient par ailleurs rapportées en Nouvelle-Ecosse, ainsi que dans le sud du Nouveau-Brunswick. Les météorologues d'Environnement Canada ont averti qu'avec les fortes marées, des inondations étaient à prévoir par endroits, notamment dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Dans tout l'est de la Nouvelle-Ecosse, la neige devait graduellement se changer en grésil, puis en pluie avec le passage sur cette région du front chaud associé à la dépression. La tempête se dirigeait vers l'île du Cap-Breton et l'île de Terre-Neuve qu'elle devait traverser jeudi. A l'extrémité sud-ouest de Terre-Neuve, non loin de l'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon, des pointes de vent de 180 km/h étaient à prévoir, selon Environnement Canada. (Belga)

Nos partenaires