Canada: le conseil municipal de Toronto dépouille le maire de ses pouvoirs

15/11/13 à 19:21 - Mise à jour à 19:21

Source: Le Vif

(Belga) Le maire de Toronto, avec ses excès de crack et d'alcool était poussé vers la sortie vendredi par une écrasante majorité de conseillers municipaux, fatigués d'être moqués dans le monde entier.

Canada: le conseil municipal de Toronto dépouille le maire de ses pouvoirs

Dans l'incapacité légale de destituer l'édile controversé Rob Ford, les élus ont entamé vendredi un marathon procédural visant à coup de motions successives à le priver de ses prérogatives. "Il faut ériger des gardes-fous autour du maire", a expliqué à la presse la conseillère municipale Janet Davis. "Il n'a plus de légitimité. Chaque fois qu'il s'exprime, il nous embarrasse un peu plus", a-t-elle ajouté, alors que M. Ford a tenu des propos grossiers et obscènes jeudi pour se défendre d'accusations selon lesquelles il aurait convié des prostituées à son bureau de l'hôtel de ville. Déterminé à rester en poste jusqu'aux prochaines élections municipales en octobre 2014, le maire, qui ne fait l'objet d'aucune poursuite de la part des autorités, a averti les élus qu'il n'aurait "pas d'autre choix que de contester cela devant les tribunaux", soulignant que cette fronde se traduirait par "des coûts supplémentaires pour les contribuables". Les conseillers municipaux n'ont eu que faire de ces menaces et ont adopté une motion qui transfère au numéro deux de la municipalité, Norm Kelly, le pouvoir de nommer les présidents des différentes commissions, en plus d'interdire au maire de remplacer son adjoint. Le conseil a ensuite remis à M. Kelly l'autorité pour diriger la gestion de la quatrième ville d'Amérique du Nord en cas de situation d'urgence. (Belga)

Nos partenaires