Cambodge: le chef de l'opposition va pouvoir devenir député

24/07/14 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de l'opposition cambodgienne, qui n'avait pas été autorisé à participer aux élections de 2013, va finalement devenir député, ont indiqué jeudi des responsables, deux jours après un accord entre pouvoir et opposition pour mettre un terme à un an de crise politique.

Cambodge: le chef de l'opposition va pouvoir devenir député

Sam Rainsy, président du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), était rentré de son exil en France juste avant les législatives de juillet 2013, après avoir été gracié par le roi de plusieurs condamnations à la prison qu'il jugeait politiques. Mais le principal rival du Premier ministre Hun Sen au pouvoir depuis 1985 n'avait pas été autorisé à être candidat, ayant été rayé des listes électorales en raison de ses condamnations. Rainsy peut demander à devenir député grâce à la démission d'un élu du CNRP et de tous ses suppléants, a expliqué le secrétaire général de la Commission électorale Tep Nythala. Il est désormais inscrit sur les listes électorales et "donc il n'y a pas de problème pour lui", a-t-il ajouté. Le porte-parole du CNRP Yim Sovann a précisé à l'AFP espérer terminer les démarches pour permettre l'enregistrement de son chef comme député ce jeudi. Cela pourrait permettre à Rainsy de prêter serment dans les prochains jours avec les autres élus de son parti qui boycottaient jusqu'alors l'Assemblée nationale. Selon les résultats officiels, le Parti du peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen, malgré son plus mauvais score depuis 1998, avait remporté les législatives du 28 juillet 2013 avec 68 sièges, contre 55 au CNRP. Mais l'opposition avait revendiqué la victoire, dénonçant des fraudes massives, et ses députés refusaient depuis de siéger à l'Assemblée. Grâce à un accord conclu mardi, le CNRP a finalement accepté de mettre fin à son boycott, en échange notamment de la promesse d'une réforme électorale. (Belga)

Nos partenaires