Cambodge: l'opposition, qui dénonce une fraude aux législatives, va boycotter le Parlement

08/09/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Le Vif

(Belga) La Commission électorale du Cambodge a confirmé dimanche la victoire aux législatives du parti au pouvoir, entachée par des soupçons de fraude dénoncée par l'opposition qui a annoncé son intention de boycotter le Parlement.

"Nous n'acceptons pas des résultats qui ne reflètent pas la volonté du peuple. Ces résultats sont ceux de la fraude électorale", a déclaré à l'AFP le leader de l'opposition, Sam Rainsy. Le Parti du peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen conserve sa majorité au Parlement avec 68 sièges contre 55 au Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) de Sam Rainsy, a indiqué la commission électorale (NEC) sur son site internet. Il s'agit du plus mauvais score du parti au pouvoir depuis 1998. La proclamation de la NEC rend toutefois définitif le résultat des législatives du 28 juillet et prive désormais l'opposition de tout recours légal pour les contester. Elle fait également craindre un durcissement des tensions entre l'opposition et le pouvoir alors que des soldats et des véhicules blindés restent déployés à Phnom Penh depuis les élections. Quelque 20.000 manifestants s'étaient réunis samedi dans la capitale, lotus à la main en signe de paix, pour protester. "Ceux qui ont volé nos votes ne vivront pas heureux", avait déclaré Sam Rainsy après une prière dans laquelle il appelait à l'aide "les esprits" des anciens rois cambodgiens, pour que "justice soit faite", et dénonçait une "dictature". Dimanche, il a promis de nouvelles "protestations d'expression diverse" et annoncé que le CNRP n'assisterait pas à la première session du Parlement. Le parti ne négociera rien avec le CPP tant qu'une commission indépendante n'aura pas examiné les accusations de fraude. Trois jours de manifestation sont prévus à partir du dimanche 15 septembre, a déclaré Sam Rainsy aux journalistes. (Belga)

Nos partenaires