C'est en Arctique que le chameau a commencé à rouler sa bosse

05/03/13 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Le Vif

(Belga) C'est en Arctique que le chameau a commencé à rouler sa bosse voici des millions d'années, une époque où la région bénéficiait d'un climat légèrement plus doux qu'aujourd'hui, estiment des scientifiques canadiens dans une étude publiée mardi.

C'est en Arctique que le chameau a commencé à rouler sa bosse

Leur théorie se fonde sur un fragment d'os fossilisé découvert à proximité d'arbres pétrifiés sur l'île d'Ellesmere, grande île de l'archipel arctique canadien proche du Pôle Nord et du Groenland. L'analyse du collagène de cet ossement permet de l'attribuer à la famille des camélidés préhistoriques géants, et celle des échantillons de sol lui donne l'âge canonique de 3,5 millions d'années. "Le chameau d'Ellesmere est le représentant le plus septentrional des camélidés" découvert à ce jour, souligne l'étude, publiée dans la revue britannique Nature Communications. L'animal "habitait le Grand Nord durant la période chaude du Pliocène, lorsque la région était boisée et que les larges détroits de l'archipel arctique canadien étaient comblés par des sédiments", écrivent les chercheurs. Aujourd'hui, l'île d'Ellesmere est presque dépourvue de végétation, le seul arbre qui y pousse étant un minuscule saule arctique. A l'époque, la température moyenne annuelle y était environ 2 à 3°C plus élevée qu'aujourd'hui, mais tout de même négative, précisent-ils. Le grand-père de tous les chameaux, dromadaires et lamas modernes ne serait donc pas né dans le Sahara, la péninsule arabique ou les Andes, mais bien en Amérique du Nord, selon les auteurs de l'étude "La famille des camélidés est née en Amérique du Nord, durant l'Eocène voici 45 millions d'années", écrivent-ils. Ces chameaux auraient ensuite migré jusqu'en Asie via une mince langue de terre qui reliait alors les deux continents dans le détroit de Bering. Une autre partie de la famille a quant à elle roulé sa bosse en direction de l'Amérique du Sud, où leurs descendants vivent encore aujourd'hui: les lamas, alpagas et vigognes. (DGO)

Nos partenaires