Bulgarie: ouverture avant avril 2014 du procès sur l'attentat anti-israélien de Bourgas

12/09/13 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Le Vif

(Belga) La Bulgarie compte entamer au cours du premier trimestre de l'an prochain un procès concernant l'attentat anti-israélien du 18 juillet 2012 à Bourgas (est), qui avait fait six morts, a annoncé jeudi le procureur général Sotir Tsatsarov.

Bulgarie: ouverture avant avril 2014 du procès sur l'attentat anti-israélien de Bourgas

La justice demandera alors l'extradition des coupables "car nous connaissons l'identité d'au moins deux d'entre eux, ainsi que leur lieu de résidence", a-t-il indiqué. "Si ces personnes sont livrées aux autorités bulgares, elles comparaîtront devant le tribunal, si elles ne sont pas livrées, un procès par contumace aura lieu", a expliqué M. Tsatsarov. "Nous devons émettre un signal clair de tolérance zéro face au terrorisme et montrer que ce terrorisme est sanctionné, conformément à la loi", a-t-il souligné. Le ministère bulgare de l'Intérieur a révélé en juillet l'identité des deux complices présumés d'origine libanaise: Meliad Ferah, 32 ans, également connu sous le nom d'Hussein Hussein, ressortissant australien, et Hassan el Hajj Hassan, 25 ans, ressortissant canadien. L'enquête sur cet attentat, qui avait fait également 35 blessés, butte cependant sur l'identification de son auteur, qui a péri dans l'explosion, bien que ses empreintes digitales et ses traces ADN soient disponibles, et son portrait robot publié sur le site d'Interpol. Les complices seraient liés au mouvement chiite libanais Hezbollah, selon Sofia. Les éléments recueillis par l'enquête sur l'attentat de Bourgas ont contribué à la décision de l'Union européenne du 22 juillet d'inscrire la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire des organisations terroristes. M. Tsatsarov a souligné jeudi que l'enquête devait impérativement aboutir à un procès "pour ne pas donner l'impression qu'elle devait servir d'autres objectifs, liés par exemple à la décision de l'UE concernant une organisation arabe". "Nous ne jugerons pas une organisation, mais des personnes concrètes", a-t-il insisté. (Belga)

Nos partenaires