Bulgarie: le parti de la minorité turque refuse de former un gouvernement

05/03/13 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

(Belga) Le parti de la minorité turque en Bulgarie, MDL, a refusé mardi, comme prévu, la proposition du président Rossen Plevneliev de former un gouvernement, ouvrant ainsi la voie à des élections législatives anticipées le 12 mai.

"Le parlement sera dissous au plus tôt le 13 mars et un gouvernement d'experts sera constitué", a déclaré M. Plevneliev après la réponse négative du MDL. Le Premier ministre conservateur Boïko Borissov avait présenté le 20 février sa démission sous la pression de la rue, alors que les Bulgares protestent depuis trois semaines dans tout le pays contre la pauvreté et la corruption de l'élite politique. Le parti gouvernemental GERB et le parti socialiste, principale force de l'opposition, avaient déjà formellement refusé la semaine dernière un mandat pour constituer un nouveau gouvernement. La procédure constitutionnelle a ainsi été épuisée, ce qui oblige le président à dissoudre le parlement. Rossen Plevneliev a annoncé mardi avoir remis au gouvernement et au parlement les revendications disparates des manifestants. Ils demandent entre autres un amendement à la loi électorale garantissant un accès gratuit aux médias publics pendant la campagne électorale et des élections législatives au scrutin majoritaire, alors que le parlement est actuellement élu à la proportionnelle. Une partie des protestataires vont jusqu'à réclamer une nouvelle Constitution. La crise politique et sociale s'est aggravée dimanche avec le décès d'un protestataire à Varna qui s'était immolé par le feu pour obtenir la démission du maire de la ville, qu'il accusait de corruption. Une journée de deuil national a été décrétée pour mercredi à l'occasion des obsèques de cet homme de 36 ans, devenu symbole de la lutte de la société civile contre les élites politiques. (DGO)

Nos partenaires