Bug électoral à Bruxelles - G. Verzin (MR) n'exclut pas un recours groupé à l'échelle de plusieurs communes

29/05/14 à 19:01 - Mise à jour à 19:01

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de file du MR à Schaerbeek, Georges Verzin a confirmé jeudi son intention de déposer un recours en annulation de l'élection du parlement bruxellois à la suite du bug informatique qui a fortement perturbé son dépouillement. Interrogé jeudi par l'agence Belga, il a précisé qu'il se donnait quelques jours pour envisager l'introduction d'un recours collectif, avec plusieurs candidats de communes différentes.

Bug électoral à Bruxelles - G. Verzin (MR) n'exclut pas un recours groupé à l'échelle de plusieurs communes

Pour celui qui était 16ème candidat MR, et qui a été crédité de 1.524 voix qui ne lui ont pas permis d'être élu, seules deux communes ont bénéficié d'un système informatique avec copie papier. Ailleurs, le même système a produit les mêmes effets, avec en bout de course, des évolutions "étranges" dans les résultats. Ainsi, a précisé M. Verzin, à 18h30, mardi, un quart d'heure après la diffusion des résultats définitifs des voix de préférence, lui-même était crédité de 18 voix dans le canton de Saint-Josse. A 21h30, ce chiffre est passé à 214. Par rapport aux élections communales, on a assisté à des écarts "surprenants", y compris pour des adversaires politiques dont le bourgmestre FDF Bernard Clerfayt. Au PS, le schaerbeekois Halis Kokten (PS) a loupé son siège à 10 voix près, a-t-il ajouté. M. Verzin a par ailleurs fait état de pressions du ministère de l'Intérieur sur des présidents de bureaux principaux. Cette affirmation a été "formellement démentie" par le SPF Intérieur. "Les présidents des bureaux principaux de circonscription ont simplement été informés par le SPF Intérieur, via un rapport écrit et oral, des différents éléments concrets d'explication relatifs au bug informatique, tels que résumés dans le communiqué de presse de mardi. Il a par contre toujours été dit qu'il leur appartenait à eux et à eux seuls, en toute indépendance, de décider de l'annulation ou pas des quelques votes litigieux, dont ils ont eu le rapport précis par la société Stesud", a encore souligné le SPF Intérieur dans un communiqué. Celui-ci a enfin dit "avoir toujours respecté en tous points les procédures et la séparation des pouvoirs". (Belga)

Nos partenaires