Budgets wallon et francophone - "Repousser la boule de neige devant soi n'arrange rien"

16/07/13 à 09:17 - Mise à jour à 09:16

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon a reporté une bonne partie de l'obstacle budgétaire dès lors que, selon le ministre du Budget André Antoine, il avait été convenu de discuter aussi du budget de 2014. Mais repousser la boule de neige devant soi n'est pas vraiment la solution, a affirmé mardi matin, Willy Borsus, chef du groupe MR au parlement wallon.

Budgets wallon et francophone - "Repousser la boule de neige devant soi n'arrange rien"

Le chef de file des libéraux wallons a dit observer combien la situation était tendue au sein du gouvernement Demotte, au point, dit-il, d'y empêcher la prise d'un certain nombre de décisions "dans des délais opérationnels", à l'image du dossier du photovoltaïque. Willy Borsus a plaidé pour "une opération vérité" budgétaire, qui fait défaut pour le moment en Wallonie. Commentant l'annonce du remplacement d'un départ sur trois dans la fonction publique wallonne, Willy Borsus a réitéré le plaidoyer de son parti pour une réduction d'un quart des fonctions dirigeantes dans les administrations wallonnes. Il a également estimé qu'il y avait de l'argent à récupérer dans la politique de communication du gouvernement wallon, s'interrogeant sur l'impact sur les investissements de la campagne autour du logo "wallonia". Willy Borsus a enfin estimé qu'il fallait avant tout augmenter les recettes indolores pour les citoyens et les entreprises wallonnes, par exemple en taxant les camions qui passent par le territoire wallon et en travaillant sur les structures comme celles du logement. "Il faut diminuer ce côté cigale et seulement en dernier recours se tourner vers le citoyen, mais avec un discours franc", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires