Budgets francophones - "C'est un budget virtuel", selon la CSC-Services publics

27/10/12 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) L'administration ne dispose déjà pas des moyens suffisants pour remplir ses missions, elle en aura encore moins demain, a soupiré vendredi la CSC-Services publics à l'annonce du remplacement de fonctionnaires limité à un départ sur trois en Région wallonne et en Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Ce sera impossible, c'est un budget virtuel. L'ensemble du cadre de l'administration devrait être revu en fonction des besoins et c'est l'inverse qui se produit", a regretté la secrétaire permanente du syndicat chrétien pour la Région wallonne, Christine Bouché. Selon elle, les manques sont criants, notamment dans l'administration de la fiscalité. Or, le gouvernement a prévu de trouver de nouvelles recettes dans ce domaine, en particulier en taxant davantage les machines de jeu automatiques. "Ils ne sont déjà pas en mesure de suivre le contentieux, aujourd'hui de contrôler les casinos... Il faut un nombre suffisant de fonctionnaire pour faire tout cela", a fait remarquer Mme Bouché. La représentante syndicale craint dès lors que l'on ne procède au recrutement d'"experts" pour assurer les nouvelles missions, qui seraient engagés sous un statut contractuel et dont le salaire peut être fixé librement. (JAV)

Nos partenaires