Budget Wallonie - Fédération - "Une construction de bric et de broc qui ne passera pas l'hiver"

27/09/13 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Le Vif

(Belga) "Ceci n'est pas un budget mais une construction faite de bric et de broc qui ne passera pas l'hiver", a asséné vendredi le chef de groupe MR au parlement wallon, Willy Borsus, après l'annonce d'un accord sur le budget 2014 de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Budget Wallonie - Fédération - "Une construction de bric et de broc qui ne passera pas l'hiver"

Selon lui, les chiffres avancés jeudi soir par l'équipe Demotte "sont faux, voire mensongers". Le député de l'opposition ne croit pas dans la meilleure perception de la taxe de circulation et de mise en circulation qu'a promise le ministre du Budget, Antoine Antoine. Il a rappelé la récente polémique qui a opposé le ministre au SPF Finances, ce dernier affirmant que ces impôts étaient déjà recouvrés à 96 pc. "Et aujourd'hui, comme si de rien n'était, on nous annonce que cela va rapporter 39 millions d'euros en plus", a raillé M. Borsus. Le MR s'étonne des recettes attendues d'un meilleur contrôle de la charge des poids lourds alors qu'actuellement, les services compétents ont les plus grandes difficultés à percevoir les amendes dues par les camionneurs des pays de l'Est et d'Europe centrale. Quant à une taxe sur les pylônes GSM, elle est tout aussi aléatoire, juge l'opposition: depuis 10 ans, les décisions de justice déboutant les pouvoirs locaux dans ce genre de dossier s'accumulent. La diminution des crédits facultatifs annoncée dans les départements ministériels ne trouve pas grâce non plus aux yeux des Réformateurs. Ils la réclament depuis de longues années mais redoutent qu'elle s'appliquera surtout au cours de la prochaine législature. Et la vente du réseau de fibres optiques est une opération "one shot" visant à réduire l'endettement mais pas à soulager le budget, ont-ils fait remarquer. "C'est un budget pour tenir jusqu'aux élections. Ensuite, que le prochain gouvernement se débrouille", a conclu M. Borsus. (Belga)

Nos partenaires