Budget schaerbeekois - La crise n'explique pas tout dans la dégradation de l'état des finances, dit le PS

24/04/13 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Le Vif

(Belga) La commune de Schaerebeek est de plus en plus en difficulté financière et la crise de 2008 n'explique pas tout. La gestion de la commune est aussi en cause, estime le chef du groupe PS au conseil communal, Yves Golstein.

A quelques heures du débat au conseil communal sur le budget de la commune présenté mardi à la presse par le collège, Yves Golstein a affirmé que le compte de l'année 2012 pourrait faire grimper le mali à 20 millions d'euros (14 millions en 2011). La commune de Schaerbeek se prépare à augmenter la part du précompte immobilier de 13,4% pour le porter à 3390 centimes, avait annoncé quant à lui mardi, le collège échevinal, présentant son plan de gestion 2013-2015. Dans le cadre de ce plan, Schaerbeek ramènera par contre progressivement le taux d'additionnel à l'IPP de 6,8% à 6,6% en 2015. Globalement, la majorité a décidé de ralentir au maximum la croissance des dépenses en limitant l'augmentation des moyens consacrés au personnel à l'indexation en 2013, et à 0% ensuite. Pour le chef du groupe PS, l'actuelle majorité emmenée par Bernard Clerfayt semble "enfin avoir pris conscience de l'état du malade", mais les bonnes méthodes de soin ne sont pas au rendez-vous si l'on en croit la croissance persistante des dépenses de la dette qui atteindront 20 millions d'euros en 2015. Pour tenter de garder la situation sous contrôle, la majorité "n'y est pas allée avec le dos de la cuillère pour faire payer ses erreurs aux habitants" a-t-il ajouté, épinglant l'augmentation de 400 points des additionnels au précompte immobilier, le passage de la gratuité à 25 euros pour la première carte de riverains, l'augmentation du prix des repas scolaires et de garderie pour les parents, l'augmentation des taxes sur les parkings utilisés par les entreprises schaerbeekoises. (Belga)

Nos partenaires