Budget: les économies dans les dépenses primaires et recettes diverses

20/11/12 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement s'est mis d'accord mardi à l'aube sur un budget qui respecte la trajectoire budgétaire qui fixe à 2,15% le déficit autorisé en 2013, a rappelé le ministre du Budget Olivier Chastel.

Budget: les économies dans les dépenses primaires et recettes diverses

Pour réaliser cet objectif, le gouvernement devait faire un effort de 3,4 milliards d'euros. Il voulait aussi dégager des moyens pour soutenir l'emploi et la compétitivité des entreprises. Finalement, pour arriver à ce résultat, le gouvernement a sabré dans les dépenses primaires pour 674 millions d'euros, dans la sécurité sociale pour 710 millions d'euros. Il a décidé pour 1,067 milliard d'euros de recettes fiscales et pour 1,3 milliard d'euros de recettes diverses. 300 millions de ce montant sera consacré à des mesures de relance. L'effort dans les dépenses primaires vient notamment du fait qu'on a ramené de 257 à 100 millions les demandes nouvelles des départements et qu'on a réalisé 208 millions d'euros sur les départements de la Défense et de la Coopération au développement et dans le domaine de la diplomatie préventive et la prévention des conflits. Parmi les données en matière de dépenses primaires, le gouvernement attend 131 millions de la SNCB (un dividende exceptionnel et des moyens non-utilisés) et 113 millions de Bpost. Par ailleurs, dans les recettes diverses on trouve notamment 513 millions de la régulation fiscale, 216,9 millions de la lutte contre la fraude sociale et fiscale, 262 millions du secteur bancaire et 220 millions des licences 800MHz. Cette bande doit être libérée en 2013 et la mise aux enchères devrait rapporter 270 millions d'euros dont 50 millions dans les services des télévisions communautaires, a expliqué M. Chastel. Il faut encore y ajouter 11,2 millions de la Loterie Nationale et 38 millions de la vente d'autres fréquences. (MUA)

Nos partenaires