Budget : Le gouvernement à la recherche de 4,5 milliards d'euros

17/10/12 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Source: Le Vif

(Belga) Le Comité ministériel restreint s'est réuni mercredi pour prendre officiellement connaissance du rapport du Comité de monitoring. Il en ressort que pour l'ajustement 2012 et le budget 2013, le gouvernement devra trouver 4,5 milliards d'euros, a indiqué le ministre du Budget Olivier Chastel à son arrivée. Pour l'ajustement budgétaire, il faudra trouver 811 millions d'euros pour maintenir le déficit à 2,8% comme prévu dans le programme de stabilité.

Budget : Le gouvernement à la recherche de 4,5 milliards d'euros

Pour l'année 2013, il faudra réaliser un effort de 3,7 milliards d'euros pour l'entité I (fédéral et sécurité sociale) afin de ramener le déficit à 2,15%. L'ajustement 2012 (811 millions) plus l'effort à fournir pour 2013 (3,7 milliards) représente un effort global de 4,5 milliards. Si on tient compte de l'ensemble de l'Etat (Entité I et II), l'effort à fournir pour maintenir le budget 2013 sur les rails est estimé par le Comité de monitoring à 4,7 milliards d'euros. Le ministre du Budget présentera son analyse du rapport de monitoring au Comité ministériel restreint. Les véritables négociations ne commenceront que la semaine prochaine. Le Premier ministre Elio Di Rupo devrait faire une premier travail de déblaiement. A cette fin, il mènera vendredi et samedi des entretiens bilatéraux avec les différentes familles politiques qui composent le gouvernement. Interrogé à son arrivée au Seize, le vice-Premier et ministre des Finances, Steven Vanackere (CD&V) a indiqué à cet égard que le gouvernement travaillerait sans deadline précis. "C'est la qualité du travail qui prime, et non la rapidité", a déclaré M. Vanackere, assurant que la Commission européenne -à qui les budgets doivent être soumis- partageait cette opinion. "Bien sur, il ne s'agit pas d'en faire un travail pour la Noël...", a ajouté le ministre flamand. La vice-Première Laurette Onkelinx (PS) a pour sa part jugé que le gouvernement était face à un "double exercice très difficile", afin de boucler le budget d'une part et d'assurer la relance de l'autre. Sondée sur la création éventuelle de nouvelles taxes, la ministre socialiste a répondu que la majorité poursuivait "la réflexion sur toute une série de pistes". La vice-Première cdH, Joëlle Milquet, au centre de l'actualité politique depuis son éviction de la majorité à la ville de Bruxelles dimanche, a pris soin mercredi d'éviter les caméras qui l'attendaient devant le bureau du Premier ministre. Interrogée précisément sur les tensions entre PS et cdH ces derniers jours, Laurette Onkelinx a jugé qu'il convenait à présent de "tourner la page des élections communales". "Devant les défis qu'on a pour la Belgique et au gouvernement fédéral, il faut se mettre au boulot à 100%", a-t-elle plaidé. (PVO)

Nos partenaires