Budget - La marge de manoeuvre pour la relance est "réduite" en 2014

06/10/13 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Le Vif

(Belga) La marge de manoeuvre du gouvernement pour adopter des mesures de relance est "assez réduite" en 2014, a affirmé dimanche le ministre des Finances, Koen Geens (CD&V), dans "L'indiscret" (RTBF). Il évoque "un plan pluri-annuel pour réduire les charges sociales".

M. Geens était interrogé sur l'ampleur des mesures de relances discutées actuellement au sein du comité ministériel restreint, estimées dans une fourchette de 50 à 200 millions d'euros. Il est "très difficile de donner un montant sur une année", a-t-il répondu. Mais en tout état de cause, "la marge de manoeuvre en 2014 est assez réduite si on n'est pas créatif", a-t-il ajouté, après avoir mentionné une concertation en novembre visant à élaborer un plan pluri-annuel pour réduire les charges sociales. Quant aux mesures de relance proprement dites, M. Geens se veut discret, alors que les vice-Premiers ministres doivent reprendre les discussions dimanche en fin d'après-midi. Il confirme toutefois à demi-mot l'opposition de son parti à une baisse de la TVA sur l'énergie, en notant que la mesure sera difficile à financer. La baisse de la fiscalité de l'épargne et la création de zones franches dans les régions industrielles en difficulté sont d'autres options sur la table, a-t-il indiqué. M. Geens se déclare par ailleurs partisan de nouvelles cessions de participations de l'Etat dans les prochains mois pour faire baisser la dette publique. "Nous devons à tout prix vendre encore des actifs de l'Etat", a-t-il dit, sans toutefois préciser lesquels. (Belga)

Nos partenaires