Budget 2014 - Les mesures doivent maintenir l'emploi et ne pas hypothéquer l'avenir

11/10/13 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Source: Le Vif

(Belga) Le CD&V est prêt à parler de toutes les mesures de relance possibles, mais il faudra veiller à ce qu'elles maintiennent l'emploi et n'hypothèquent pas l'avenir. La question d'un saut d'index ne se pose pas, car l'indice-pivot ne sera pas dépassé cette année, a déclaré le président du CD&V Wouter Beke vendredi dans De Ochtend (Radio 1) en réaction à des propos du chef de groupe CD&V à la Chambre Raf Terwingen.

Wouter Beke a souligné que le gouvernement a déjà conclu de nombreux accords et a pris de nombreuses décisions pour stimuler l'économie. Les régions se verront début novembre pour prendre des mesures de relance supplémentaires. Durant les discussions au sein du comité ministériel restreint à propos des mesures de relance, le CD&V avait recalé l'idée d'une diminution de la TVA sur l'électricité. Les chrétiens-démocrates avaient des questions concernant les conséquences de la mesure. Celles-ci devront être examinées minutieusement, selon Wouter Beke. Il prévient que si l'Europe n'accepte pas certaines mesures, le gouvernement devra revoir sa copie. Le président du CD&V a encore insisté sur le fait qu'après l'annonce l'an dernier de la fermeture de Ford Genk et d'autres drames sociaux en Wallonie, il avait été décidé d'adapter la loi de 1996 sur la norme salariale. Ce point ne figure cependant pas à l'agenda de la concertation avec les régions. D'ici 2018, le handicap salarial avec les pays voisins doit être effacé. Cela ne se fera pas via une seule mesure, mais avec une série de décisions, selon Wouter Beke. (Belga)

Nos partenaires