Bruxelles - Vanhengel prédit un retour à l'équilibre financier dans le décompte final de l'année 2013

10/01/14 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Le Vif

(Belga) La Région bruxelloise devrait avoir renoué avec l'équilibre financier au terme de l'année écoulée, voire même avoir engrangé un léger boni, a affirmé vendredi le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel, devant les députés bruxellois réunis en séance plénière.

Bruxelles - Vanhengel prédit un retour à l'équilibre financier dans le décompte final de l'année 2013

Le budget initial de l'année 2013 affichait un déficit de 132 millions d'euros, conforme à la trajectoire de retour à l'équilibre budgétaire fixée par le Conseil Supérieur des Finances dans le contexte du Pacte de stabilité européen visant cet objectif. Le ministre s'exprimait au terme du débat sur le projet d'ordonnance annonciateur d'une exonération de droits de succession sur l'habitation familiale pour le conjoint survivant, une mesure adoptée avec effet rétroactif au 1er janvier. Mais Guy Vanhengel s'est par ailleurs réjoui de l'évaluation selon lui "très positive" de la gestion financière de la Région faite par l'agence de notation Standard & Poors. Le ministre libéral flamand du gouvernement bruxellois justifie son évaluation par trois éléments: une gestion de la dette "extrêmement prudente et sophistiquée"; le contrôle strict des organismes liés à la région (organismes pararégionaux tels que la STIB, l'Agence Bruxelles-Propreté, Actiris, Bruxelles-Environnement, etc.); et un bon monitoring budgétaire avec un contrôle strict des dépenses. Le rapport de l'agence indique par ailleurs que "la Région de Bruxelles-Capitale peut encore améliorer au cours des prochaines années ses résultats budgétaires grâce à une gestion financière positive soutenue et grâce au refinancement de Bruxelles". Le ministre Vanhengel s'est réjoui de l'embellie des finances bruxelloises obtenue sans augmentation des charges sur les citoyens et les entreprises et grâce aussi au "financement plus correct" qui permet à la Région bruxelloise de faire face aux défis financiers découlant de la sixième réforme de l'Etat. La notation de Standard & Poors fixe les conditions d'emprunt de la Région sur le marché des capitaux. Elle ne peut être inférieure ou supérieure à celle de l'Etat fédéral, ce qui explique, dixit Guy Vanhengel, le score AA, avec perspectives négatives, décerné à la Région-capitale. (Belga)

Nos partenaires