Bruxelles: les boîtes bientôt en sourdine

09/01/13 à 07:18 - Mise à jour à 07:18

Source: Le Vif

(Belga) Dans le cadre de son plan de lutte contre le bruit en Région bruxelloise, la ministre de l'Environnement Evelyne Huytebroeck (Ecolo) prépare actuellement un arrêté relatif à la diffusion de musique amplifiée dans les établissements publics. Elle prévoit d'autoriser des seuils différents de niveau de bruit à l'intérieur des établissements en fonction de la qualité de leur isolation acoustique et des dispositions prises pour protéger leur clientèle, écrivent mercredi La Libre Belgique et La Dernière Heure.

Bruxelles: les boîtes bientôt en sourdine

Cette nouvelle réglementation poursuivra un double objectif, à savoir la protection des personnes qui fréquentent ces établissements ainsi que des riverains qui vivent à proximité d'une salle de concert ou d'une boîte de nuit. Le cabinet Huytebroeck envisage de faire comme la Région flamande en fixant trois niveaux sonores. La norme maximale serait de 90 décibels pour les bâtiments qui ne disposent d'aucune isolation acoustique et de 95 décibels pour ceux disposant d'une bonne isolation et qui procèdent à une sensibilisation du public et à la mise à disposition de bouchons d'oreille. Les exploitants de salles de concert ou de discothèques qui souhaiteront monter le son jusqu'à 102 décibels devront aménager une zone de repos auditif. Dans cet espace qui devra être équivalent à 30% de la superficie de l'établissement, le niveau sonore maximal sera de 80 décibels. En fonction des résultats de la consultation menée actuellement par Bruxelles-Environnement dans le secteur, Evelyne Huytebroeck espère présenter un projet d'arrêté au conseil des ministres au printemps 2013. (VIM)

Nos partenaires