Bruxelles: les associations de quartier dénoncent l'extension du Parlement européen

17/06/13 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs associations de quartier ont vivement dénoncé le projet d'extension du Parlement européen, qui prévoit d'occuper un nouvel immeuble après d'importants travaux à l'angle de la rue Belliard et de la rue de Trêves. Dans un communiqué, elles affirment "ne pas comprendre comment les autorités ont pu accorder un tel permis".

Bruxelles: les associations de quartier dénoncent l'extension du Parlement européen

A l'étroit dans son "Caprice des dieux", le Parlement prévoit d'emménager dans l'ancien siège de la BACOB (un immeuble appelé "Trebel") d'ici quelques années. Dans l'intervalle, il a loué pour douze ans un vaste bâtiment situé à proximité, au square de Meeus. La Coordination Bruxelles-Europe, qui réunit l'Association du Quartier Léopold (AQL) et le Groupe d'Animation du Quartier Européen (GAQ), dénonce le chantier envisagé. "Avec près de 30.000 m2 de bureaux en lieu et place des 18.000 m2 existants, il déroge aux règles urbanistiques bruxelloises et alimente le vide locatif de bureaux, pourtant déjà très important dans le quartier", soulignent les associations, qui déplorent en outre la démolition d'"un immeuble datant des années 80, réalisation de prestige qui est certainement l'un des plus remarquables exemple architectural de la période postmoderne". Le projet "détériore l'environnement puisque soumis à un bilan carbone tenant compte des hypothèses les plus favorables, le C02 émis par l'opération de démolition et reconstruction ne sera compensé qu'au terme de 48 ans d'exploitation continue sans rénovation". Les associations dénoncent enfin le coût du projet. "La marge brute est évaluée à 49 millions d'euros, soit près de 100% du prix de revient de l'immeuble neuf", selon leur communiqué. (Belga)

Nos partenaires