Bruxelles Fonction publique - Gosuin fulmine contre un arrêté du gouvernement destiné à sauver une nomination politique

11/12/12 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de file du groupe FDF au parlement bruxellois, Didier Gosuin, a durement critiqué mardi le projet d'arrêté adopté discrètement jeudi dernier par le gouvernement bruxellois pour sauver la tête du patron de l'administration régionale, Christian Lamouline, dont la nomination est remise en cause par l'auditeur du Conseil d'Etat.

Selon la Libre Belgique, le gouvernement Picqué a adopté en première lecture un arrêté qui vise à rencontrer les remarques de l'auditeur du Conseil d'Etat concernant le patron de la Fonction publique bruxelloise et ex-chef de cabinet du ministre cdH Benoît Cerexhe. Le texte examiné en urgence consiste en une modification de la réglementation qui a amené l'auditeur au Conseil d'Etat de demander l'annulation de la nomination de Christian Lamouline qui ne disposait pas de l'expérience requise au sein de l'administration. "Ce gouvernement avait fait de la dépolitisation son cheval de bataille. Mais dans un grand nombre de cas, c'est le partage de mandats entre formations de la majorité qui l'emporte", a affirmé mardi Didier Gosuin. Selon lui, c'est le cas à la tête de plusieurs organismes pararégionaux. Ce le fut à la tête d'Actiris avec la nomination de Gregor Chapelle. Alors que des places se profilent à la tête de la Société de Développement de la Région Bruxelloise et de Bruxelles Environnement, la majorité semble vouloir y faire atterrir le chef de cabinet de Charles Picqué (PS) et celui de la ministre Evelyne Huytebroeck (Ecolo). "Les ministres gèrent le temps de manière à positionner au mieux leurs poulains. Le service rendu compte plus que la compétence. C'est dangereux car cela ruine les espoirs de promotion au sein de l'administration que l'on ne rendra pas performante et transparente en procédant de la sorte", a ajouté Didier Gosuin. Pour lui, on n'en sortira pas si on ne confie pas la sélection à une cellule apolitique au sein de l'administration (KRISTOF VAN ACCOM)

Nos partenaires