Braquage à Brussels Airport - Un des suspects relâché pour manque de preuves

25/06/13 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation de Bruxelles a décidé mardi de relâcher un des sept suspects du braquage aux diamants à l'aéroport de Zaventem. Selon l'avocat du suspect, Olivier Martins, la chambre des mises en accusation a constaté qu'il n'y a pas de preuve de la culpabilité de son client et que les enquêteurs ont fait des erreurs. La chambre des mises a prolongé le mandat d'arrêt d'un deuxième suspect. Les cinq autres comparaîtront mercredi devant la chambre du conseil.

Braquage à Brussels Airport - Un des suspects relâché pour manque de preuves

Le braquage, survenu le 18 février à Brussels Airport, a été commis par au moins huit hommes armés et masqués. Ceux-ci se sont enfuis avec 121 colis contenant principalement des diamants. L'enquête a abouti à l'arrestation début mai de sept suspects en Belgique. Leur mandat d'arrêt a été prolongé fin mai par la chambre des mises en accusation, mais la Cour de cassation a cassé cette décision pour deux des prévenus. Ceux-ci comparaissaient à nouveau devant la chambre des mises mardi. "La chambre des mises en accusation a décidé que mon client devait être libéré", explique Olivier Martins. "La raison, c'est qu'il n'y a dans le dossier aucune preuve de sa culpabilité. Selon la chambre des mises, il est clair que les enquêteurs ont commis des erreurs lors de la transcription des écoutes téléphoniques et des observations et que le juge d'instruction s'est donc basé sur des informations erronées pour placer mon client sous mandat d'arrêt." Le deuxième suspect qui devait comparaître mardi reste écroué. C'est le seul des sept suspects belges à avoir été inculpé pour le braquage en lui-même, les autres étant considérés comme de potentiels receleurs. (Belga)

Nos partenaires