Brahimi veut un changement "réel" en Syrie et un cabinet de transition fort

27/12/12 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

(Belga) L'émissaire Lakhdar Brahimi a appelé jeudi à un changement "réel" en Syrie et à la formation d'un gouvernement de transition ayant les pleins pouvoirs, avant la tenue d'élections pour sortir du conflit qui a fait plus de 45.000 morts en 21 mois.

Brahimi veut un changement "réel" en Syrie et un cabinet de transition fort

"Le changement réclamé ne doit pas être cosmétique, le peuple syrien a besoin et réclame un changement réel", a déclaré l'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe lors d'une conférence de presse à Damas. "Il faut former un gouvernement ayant tous les pouvoirs (...) qui assumera le pouvoir pendant la période de transition. Cette période transitoire prendra fin avec des élections", a-t-il ajouté. Il n'a toutefois pas précisé d'échéance. "La période de transition ne doit pas conduire à l'effondrement de l'Etat et de ses institutions", a-t-il insisté. Des élections parlementaires ont eu lieu en mai 2012 pour un mandat de quatre ans et le mandat du président Bachar al-Assad doit s'achever en 2014. Le médiateur nommé en septembre a également évoqué l'accord sur les principes d'une transition, adopté le 30 juin à Genève par le Groupe d'action sur la Syrie. Pour lui, il y a dans ce texte "suffisamment d'éléments pour négocier une sortie de crise au cours des prochains mois". Les membres du Groupe divergent toutefois sur l'interprétation de cet accord qui ne contient aucun appel à M. Assad à renoncer au pouvoir. Les Etats-Unis estiment qu'il ouvre la voie à l'ère "post-Assad", tandis que la Russie et la Chine affirment qu'il revient aux Syriens de déterminer leur avenir. (PVO)

Nos partenaires