Bracelet électronique - Le taux de retour en prison n'est pas de nature à diminuer la surpopulation carcérale

21/01/14 à 21:45 - Mise à jour à 21:45

Source: Le Vif

(Belga) L'application de la dernière circulaire relative à la surveillance électronique a entraîné sur quelques mois un taux de révocations (retour en prison) qui n'est pas de nature à diminuer la surpopulation carcérale, dénonce mardi la CSC-Services publics, réagissant aux déclarations de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom. Celle-ci a annoncé que toutes les peines d'emprisonnement supérieures ou équivalentes à 4 mois prononcées par la justice seront exécutées grâce notamment aux bracelets électroniques.

Le syndicat chrétien épingle un manque d'effectif pour appliquer cette nouvelle politique et ajoute que "les chiffres démontrent toujours une surpopulation qui est loin d'être résorbée". La CSC explique que la Justice a développé de nombreuses initiatives en matière d'exécution des peines mais elle a, dans un même temps, réduit les moyens nécessaires à leur efficacité. "Les mesures et les procédures en matière de surveillance électronique ont été simplifiées (peines inférieures à 3 ans), supprimant ainsi les enquêtes préalables effectuées par les maisons de justice, qui permettaient de déterminer si la pose d'un bracelet électronique était pertinente pour le justiciable. La simplification fut également concrétisée par l'absence de suivi du justiciable et par l'attribution de la gestion de ces dossiers à un personnel non qualifié pour cette tâche. En Maisons de justice, on réduit le personnel qualifié pour le suivi des justiciables", critique Serge De Prez, secrétaire permanent CSC-Services publics. "Le suivi des justiciables est pourtant souvent lié à la réussite de la mesure et évite la récidive actuellement chiffrée à 42%", précise-t-il. La CSC Services publics voit "plus l'annonce de la ministre comme un discours électoraliste que comme le résultat d'une réflexion approfondie sur le fonctionnement de son département". (Belga)

Nos partenaires