Bpost - "Si l'État n'est plus actionnaire majoritaire, cela sera négatif pour le personnel"

12/01/13 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général de la CSC Poste, André Blaise, s'est dit inquiet samedi pour l'avenir du personnel de bpost après les déclarations du ministre Paul Magnette au sujet des participations de l'État dans les entreprises publiques.

Bpost - "Si l'État n'est plus actionnaire majoritaire, cela sera négatif pour le personnel"

Paul Magnette a expliqué samedi dans les pages de La Libre Belgique ne pas être opposé à la vente de ces participations afin de réduire la dette. Le ministre des Entreprises publiques a ainsi déclaré qu'il faut "garder un contrôle public dans les entreprises qui rendent un service d'intérêt général. Mais je ne me braque pas sur le maintien des 51 pc". "Si l'État n'est plus actionnaire majoritaire de la poste, cela sera négatif pour le personnel, les conditions de travail mais aussi pour le service rendu à la population", réagit André Blaise. Le secrétaire général rappelle que bpost recrute actuellement de moins en moins par voie statutaire. "Il y a pour l'instant plus de 11.000 postiers contractuels et la garantie d'emploi est assurée pour ces personnes tant que l'État est actionnaire", ce qui ne sera peut-être plus le cas si le privé devient actionnaire majoritaire, souligne-t-il encore. (JAV)

Nos partenaires