Bpost - Le niveau de participation de l'Etat belge restera inchangé

11/12/13 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

(Belga) La sortie de CVC du capital de bpost n'aura pas d'impact sur le niveau de participation de l'Etat belge dans le capital de l'entreprise postale, a indiqué mercredi le ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille. L'Etat belge possède actuellement un peu plus de 50 pc de l'entreprise, directement et par le biais de la Société fédérale de participation et d'investissement, et n'entend donc pas augmenter cette part.

Le ministre dit avoir pris acte acte de la vente par le fonds d'investissement CVC des actions qu'il détenait au sein de l'entreprise publique autonome. "La sortie de CVC du capital de bpost n'aura pas d'impact sur le niveau de participation de l'Etat belge dans le capital de l'entreprise postale. L'intérêt porté à bpost par l'Etat belge demeure inchangé. Au vu de l'importance des missions de service public de l'entreprise, l'Etat belge entend être le garant d'une stabilité au bénéfice de tous, tant des citoyens que des travailleurs de bpost. Ce faisant, l'Etat belge demeurera l'actionnaire de contrôle de bpost", a expliqué M. Labille. Le ministre a mis en avant le travail fourni par l'ex-Poste belge. "bpost est aujourd'hui reconnue comme l'un des meilleurs opérateurs postaux européens. Ce succès est le fruit de dix années de profondes transformations qui ont requis des efforts de l'ensemble du personnel de bpost", a-t-il affirmé. M. Labille a également insisté sur le rôle social joué par bpost et que devront respecter de nouveaux actionnaires. "L'arrivée de nouveaux investisseurs au sein du capital de l'entreprise postale devra nécessairement s'inscrire dans le respect et la conscience de l'ampleur de ces efforts. bpost gardera ainsi son rôle social de première importance auprès de la population belge. bpost est et restera dans les années à venir une entreprise publique autonome jouant un rôle clé dans l'économie belge et délivrant des services publics importants pour la population", a-t-il ajouté. Ces nouveaux interlocuteurs devront se concentrer sur ce qui demeure l'essentiel: "l'entreprise et ses activités, tant dans leur dimension économique que sociale". "Les postiers, qui, au quotidien, vivent au rythme de leur entreprise et oeuvrent à son développement, le méritent en suffisance", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires