Bourgmestres non-nommés - Des communes privées durant huit ans de bourgmestres: inacceptable, dit O. Maingain

03/04/14 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

(Belga) "La décision de la Cour constitutionnelle de valider la procédure de recours devant le Conseil d'Etat pour les bourgmestres non nommés en périphérie était attendue. Il reste inacceptable que près de huit ans se sont écoulés et que des communes restent sans bourgmestre nommé", a affirmé jeudi soir le président des FDF Olivier Maingain.

Commentant l'arrêt rendu jeudi, le président des Fédéralistes Démocrates Francophones a estimé qu'aucune juridiction belge respectueuse de l'Etat de droit "ne pourrait s'opposer à la volonté du suffrage universel dès lors que les candidats bourgmestres n'ont commis aucune illégalité en envoyant les convocations électorales dans la langue de l'électeur". "Près de huit ans se sont écoulés et des communes restent sans bourgmestre nommé. Les artifices de procédure devant le Conseil d'Etat ne changeront rien à cette grave atteinte à la démocratie", a ajouté M. Maingain. Pour lui, le Conseil d'Etat n'aura d'ailleurs pas d'autre choix que de suivre la décision du Tribunal de première instance de Bruxelles, obtenue par Véronique Caprasse, bourgmestre de Crainhem, qui a condamné le gouvernement flamand pour son refus de la nommer. Par ailleurs, le président des FDF a qualifié d'"indécent", le fait que l'ex-Premier ministre CD&V Yves Leterme prenne des responsabilités à la tête de l'Institut international pour la démocratie et l'assistance électorale, "institution chargée du respect des procédures démocratiques dans plusieurs pays d'Europe et du monde, alors qu'en tant que Premier ministre belge, pour rester le meilleur allié de la N-VA, il a permis un déni de démocratie en périphérie bruxelloise". (Belga)

Nos partenaires