Bourgmestres des communes à facilités: Bourgeois attend toujours l'avis du gouverneur

05/02/13 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre flamand des Affaires intérieures Geert Bourgeois (N-VA) n'a pas encore reçu l'avis du gouverneur du Brabant flamand Lodewijk De Witte concernant la nomination des bourgmestres de quatre communes à facilités, a-t-il indiqué mardi en commission du Parlement flamand en réponse à une question d'un député.

Des six communes à facilités situées en périphérie, cinq n'ont pas encore de bourgmestre nommé. Selon la nouvelle procédure, un vote au sein du conseil communal de ces communes est nécessaire pour proposer un bourgmestre. Avis est ensuite demandé au gouverneur, avant que le ministre de tutelle ne s'exprime à son tour. Seule Drogenbos jouit d'un maïeur en la personne d'Alexis Calmeyn, issu de la liste bilingue Drogenbos Plus-LB. A Wemmel, le conseil n'est pas encore parvenu à se mettre d'accord sur un candidat. A l'inverse, les quatre communes restantes ont leur candidat officiel, à savoir Pierre Rolin à Rhode-Saint-Genèse, Damien Thiéry à Linkebeek, Véronique Caprasse à Crainhem et François Van Hoobrouck à Wezembeek-Oppen. "Le gouvernement flamand a bien reçu ces propositions mais il attend à présent l'avis du gouverneur", a indiqué M. Bourgeois devant les députés flamands. Le gouvernement dispose, selon la loi, de 60 jours après la proposition du nom du bourgmestre pour officialiser celui-ci. Ce délai est désormais plus ou moins à mi-parcours pour les quatre communes concernées. (MUA)

Nos partenaires