Bourgeois et l'autonomie au forceps - "Un projet plus clair pour Bruxelles et la Wallonie", réclame Olivier Maingain

16/03/13 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Le Vif

(Belga) Un projet "plus clair et plus affirmé" pour Bruxelles et la Wallonie est nécessaire afin de ne pas subir les assauts de la N-VA et de ses alliés au nord du pays, a réagi Olivier Maingain, le président du FDF, après les propos tenus par Geert Bourgeois dans la presse.

Bourgeois et l'autonomie au forceps - "Un projet plus clair pour Bruxelles et la Wallonie", réclame Olivier Maingain

Samedi, dans "De Standaard" et "Het Nieuwsblad", le vice-ministre-président N-VA du gouvernement flamand a expliqué que si la N-VA devenait incontournable après les élections de 2014, elle pourrait imposer sa volonté et transposer toutes les compétences du fédéral vers les entités fédérées. Cette "sortie" n'a pas manqué de suscité de nombreuses réactions dans le landerneau politique. "Je tiens tout de même à rappeler aux partis francophones qui s'étonnent aujourd'hui de ses déclarations que Geert Bourgeois refuse toujours de nommer les bourgmestres de la périphérie, ce qui est déjà la preuve de son intolérance", a indiqué M. Maingain. Face à ces attaques, "il faut un projet plus clair et plus affirmé pour Bruxelles et la Wallonie. Il faut également réaffirmer que Bruxelles doit être une région à part entière", a-t-il ajouté. Fort de cette conviction, le président du FDF va demander au Premier ministre Elio Di Rupo qu'il prenne l'initiative d'une consultation avec l'ensemble des partis francophones, afin "de définir enfin un projet visant à protéger Bruxelles dans une relation étroite avec la Wallonie." (THA)

Nos partenaires