Bourgeois et l'autonomie au forceps - Bourgeois est moins ambigu que De Wever; nous ne lâcherons pas Bruxelles, dit Michel

16/03/13 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

(Belga) Le discours de Geert Bourgeois ne constitue pas une surprise car le projet de la N-VA est séparatiste. Mais il a le mérite de la clarté après les propos ambigus du président de la N-VA, Bart De Wever. Les francophones ne lâcheront pas Bruxelles, a affirmé samedi le président du MR, Charles Michel.

Bourgeois et l'autonomie au forceps - Bourgeois est moins ambigu que De Wever; nous ne lâcherons pas Bruxelles, dit Michel

M. Bourgeois a affirmé samedi dans la presse flamande que la N-VA devait grandir en 2014 afin de pouvoir imposer sa volonté aux francophones. Selon le ministre nationaliste flamand, avec une N-VA incontournable, ceux-ci devront alors accepter que la Flandre et la Wallonie se séparent. Il a toutefois précisé qu'il entendait encore gérer Bruxelles avec les francophones. "Si celui qui ambitionne d'occuper la ministre-présidence du gouvernement flamand à la Place des Martyrs (ndlr: à Bruxelles) arrive à ses fins, il peut se préparer à chercher un local en Flandre car nous ne lâcherons jamais Bruxelles", a commenté Charles Michel, via l'agence Belga. Pour le président du Mouvement Réformateur, les propos de M. Bourgeois en faveur de ce projet indépendantiste "ont en tout cas le mérite de la clarté après les déclarations ambigues et hypocrites de son président de parti". (JDD)

Nos partenaires