Bourgeois et l'autonomie au forceps - Après le carnaval, les masques tombent

16/03/13 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Le Vif

(Belga) La N-VA a montré son vrai visage, ont indiqué plusieurs vice-premiers ministres après les déclarations du ministre flamand Geert Bourgeois (N-VA) dans la presse.

Bourgeois et l'autonomie au forceps - Après le carnaval, les masques tombent

"La N-VA se dévisage enfin! Geert Bourgeois dit clairement: nous voulons l'indépendance. Les masques tombent", a souligné la vice-première PS, Laurette Onkelinx, interrogée en marge des travaux budgétaires. "Après le Carnaval, les masques tombent", a renchéri Alexander De Croo (Open Vld), étonné par une telle déclaration: "Ce serait comme si l'on disait, dans un couple, on ne va pas se séparer mais on n'habitera plus ensemble". La ministre Sabine Laruelle (MR) a appelé les nationalistes flamands à se montrer moins présomptueux. "Je sais que certains aiment partir gagnants avant même que les élections aient eu lieu. On va quand même attendre les résultats. Le citoyen belge doit d'abord se prononcer". "Ce genre d'interview ne m'intéresse absolument pas", a lâché la vice-première cdH, Joëlle Milquet, avant de rappeler son opposition à toute forme de scission de la Belgique. Interrogé samedi dans "De Standaard" et "Het Nieuwsblad", le vice-ministre-président N-VA du gouvernement flamand a expliqué que, si la N-VA devenait incontournable après les élections de 2014, elle pourrait imposer sa volonté. Or, selon lui, toutes les compétences doivent être transférées du fédéral vers les entités fédérées. La seule chose que co-géreraient encore Flamands et francophones serait Bruxelles. (NBA)

Nos partenaires