Bogaert aux Pays-Bas pour s'inspirer de la gestion électronique du personnel

07/03/14 à 20:22 - Mise à jour à 20:22

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Hendrik Bogaert, s'est rendu vendredi à La Haye pour prendre connaissance du système informatique de gestion des ressources humaines de l'administration néerlandaise. Les Pays-Bas ont pu de la sorte réduire le nombre d'agents occupés à cette tâche de 1.500 à 750.

Le conseil des ministres a chargé l'an passé le secrétaire d'Etat de préparer la mise sur pied d'une gestion centralisée et électronique du personnel. Actuellement, les fonctionnaires doivent toujours s'adresser au personnel de leur service public pour leurs questions sur les vacances annuelles, les congés-maladie, etc. "Les dépenses de personnel de l'administration fédérale sont gelées, ce qui signifie qu'avec l'inflation, nous devons économiser 1,5 pc par an", a expliqué M. Bogaert. L'un des moyens de réaliser ces économies est la création d'un portail électronique à partir duquel les fonctionnaires peuvent obtenir une série de données et les introduire. Les Pays-Bas ont suivi cette voie il y a quelques années avec le système P-Direkt. Sa mise en oeuvre a coûté 100 millions d'euros, un montant qui a vite été récupéré, selon M. Bogaert. L'administration néerlandaise économiserait chaque année 51 millions d'euros: le nombre de fonctionnaires affectés à ces tâches est passé de 1.500 à 750. La Belgique s'est lancée sous la législature précédente dans le projet e-HR. Chaque département aurait disposé d'une boîte à outils informatique lui permettant de mener sa politique du personnel mais le projet s'est enlisé et a même donné lieu à une instruction judiciaire, clôturée entre-temps sans donner lieu à des licenciements. M. Bogaert a montré son intérêt pour le projet néerlandais même s'il juge qu'il a été mis sur pied de manière trop brusque. "J'estime que les fonctionnaires doivent pouvoir encore s'adresser à des gens quand ils ont des questions. Je pense que les membres du service du personnel doivent davantage s'occuper de questions qualitatives, grâce à un système qui numérise la partie quantitative de leur travail", a-t-il expliqué. Le secrétaire d'Etat espère que des fonctionnaires pourront se connecter à ce portail dès 2016 et finaliser le projet l'année qui suit. (Belga)

Nos partenaires