Blocage du parlement wallon - Les travaux de la commission de vérification des pouvoirs ajournés jusque 14 heures

12/06/14 à 00:36 - Mise à jour à 00:36

Source: Le Vif

(Belga) La commission de vérification des pouvoirs du parlement wallon, qui tient en suspens la prestation de serment des nouveaux élus wallons, a suspendu ses travaux mercredi peu avant 23h30 sans parvenir à s'accorder sur le rapport qu'elle doit présenter à l'assemblée plénière. Ses travaux reprendront jeudi à 14 heures.

"Il reste quatre dernières lignes à écrire, mais tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout, il n'y a d'accord sur rien", a commenté le président de la commission, François Bellot (MR). Le MR réclame des auditions et un recomptage des voix à Charleroi, où le PTB estime que la répartition des sièges pourrait tourner à son avantage si les 21.000 votes déclarés nuls étaient réexaminés. Il lui manquerait 14 voix pour décrocher un strapontin, voire deux en raison de l'apparentement. MR d'un côté, PS et cdH de l'autre, s'accusent de bloquer l'institution, dès lors que les voix des 4 membres de la commission de vérification des pouvoirs qui peuvent se prononcer sur ce point (2 MR, 1 cdH et 1 PP) s'annulent. Les centristes estiment que le MR, malgré l'inscription d'un recomptage dans les multiples projets de rapport qui se sont succédé, trouve systématiquement des excuses techniques pour ajourner les travaux et présenter ainsi la situation politique wallonne sous un mauvais jour, depuis que les réformateurs ont été écartés des négociations de formation d'un gouvernement. Le MR estime de son côté la position du cdH ambiguë et souhaite toute clarté sur le recomptage. Il dénonce "l'intox" des rumeurs qui ont circulé quant à une éventuelle plénière dès ce mercredi mais pense malgré tout que les commissaires sont désormais proches d'un aboutissement. Une plénière avait été convoquée de longue date pour ce vendredi. Une prestation de serment avant cette date semble illusoire, vu le délai nécessaire pour peaufiner un éventuel accord, imprimer le rapport et convoquer les élus. (Belga)

Nos partenaires