Blanchiment franco-suisse d'argent de la drogue: 9 mis en examen, dont une élue

13/10/12 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Le Vif

(Belga) Neuf personnes, dont une élue écologiste parisienne, ont été mises en examen dans le démantèlement d'un très important réseau franco-suisse de blanchiment d'argent de la drogue, a-t-on appris samedi de sources judiciaire et policière.

Il s'agirait de la plus importante affaire de blanchiment d'argent de la drogue réalisée par la police française, qui estime à 40 millions d'euros le volume d'argent blanchi sur les cinq derniers mois, a affirmé à l'AFP une source policière. Florence Lamblin, adjointe au maire du XIIIe arrondissement de Paris, chargée du développement durable et de l'environnement, a accepté samedi midi de démissionner de ses fonctions politiques, selon l'entourage du maire de cet arrondissement. L'intéressée a démenti toute implication, se disant étrangère à cette affaire, selon l'élu écologiste Yves Contassot. "Elle m'a dit par SMS qu'elle n'y était absolument pour rien", a-t-il précisé. Avec huit autres personnes, elle est mise en examen pour "blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de blanchiment en bande organisée". Huit des neuf mis en examen, dont Florence Lamblin, sont placés sous contrôle judiciaire avec un cautionnement allant de 80.000 à un million d'euros, a précisé une source judiciaire. La neuvième personne est en détention provisoire car soupçonnée d'être impliquée dans le trafic de stupéfiants. Huit autres suspects devaient encore être présentés au juge dans la journée, a précisé cette source. Au total, 17 personnes avaient été interpellées en France cette semaine et trois autres à Genève, lors du démantèlement de ce réseau de blanchiment de fonds liés au trafic de drogue. Et plusieurs millions d'euros en espèces et biens de valeur ont été saisis. (JAV)

Nos partenaires