Blackshades - Le parquet fédéral a perquisitionné chez 77 hackers

19/05/14 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet fédéral a procédé la semaine dernière à 74 perquisitions chez 77 hackers suspectés d'avoir acheté et de posséder le logiciel malveillant appelé "Blackshades", grâce auquel ils peuvent pénétrer illégalement dans des ordinateurs, crypter des fichiers ou faire chanter des internautes. Quelque 39 suspects ont été auditionnés ces derniers jours et 32 d'entre eux ont admis être en possession du logiciel. On compte une vingtaine de mineurs parmi les suspects, a indiqué le parquet fédéral.

Blackshades - Le parquet fédéral a perquisitionné chez 77 hackers

Cette opération de grande envergure, menée dans différents arrondissements judiciaires du pays, devait rester secrète jusque lundi. Elle s'inscrit dans le cadre d'une opération internationale sous la direction des services américains du FBI et européens d'Eurojust. En Belgique, le parquet fédéral a pris le dossier en main mi-2013 et a ouvert une enquête pour 77 suspects, tout en prévenant les différents parquets locaux. Les différents dossiers ont été clôturés de concert menant à une action d'envergure conjointe le 13 mai dernier. Les 77 personnes sont suspectées d'avoir obtenu et de posséder illégalement des outils de piratage informatique, un crime pour lequel les peines vont de 6 mois à 3 ans d'emprisonnement ainsi que des amendes allant jusqu'à 600.000 euros. Parallèlement à l'action en Belgique, des perquisitions ont également été menées chez des acheteurs du "Blackshades", aux Pays-Bas, en Allemagne, France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, Canada, Chili, en Roumanie, Estonie, Italie, Suisse, Autriche, Danemark et en Finlande. Ces dernières années, "Blackshades" a été utilisé à maintes reprises à travers le monde entier pour s'introduire dans les ordinateurs de leurs victimes, pour les extorquer ou afin de frauder. Grâce à ce logiciel, les criminels peuvent notamment subtiliser les mots de passe des boîtes de réception électroniques ou d'autres services sur Internet et introduire d'autres logiciels malveillants dans l'ordinateur infecté. Ils peuvent également crypter des fichiers et en bloquer l'accès pour ensuite faire chanter leurs victimes. (Belga)

Nos partenaires