Birmanie: un ministère veut abandonner ses poursuites contre un hebdo

17/01/13 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère birman des Mines a demandé jeudi à la justice de retirer sa plainte pour diffamation contre l'hebdomadaire The Voice Weekly qui l'avait accusé de fraude, un dossier emblématique alors que la presse teste chaque jour un peu plus les limites d'une liberté nouvelle.

Citant des parlementaires anonymes, le journal privé avait écrit que le Bureau de l'auditeur général avait découvert des fraudes dans quatre ministères dont celui des Mines. En septembre, un tribunal avait accepté la plainte du ministère pour diffamation. Depuis, ce dernier a changé d'avis. "Il n'y avait pas de Conseil de la presse lorsque l'affaire a commencé. S'il y en avait eu un, nous aurions négocié avec lui avant d'aller en justice", a expliqué le directeur du ministère à l'AFP. Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, qui a également fait appel des poursuites contre son journal, avait indiqué à l'AFP s'attendre à un abandon des poursuites grâce à la "médiation" du Conseil de la presse. La cour a renvoyé sa décision à une date ultérieure. Le nouveau régime birman, qui a multiplié les réformes depuis la dissolution de la junte en mars 2011, a créé l'an passé un Conseil de la presse intérimaire chargé notamment de réfléchir à l'éthique des médias et de régler les différends. Il a aussi aboli la censure, libéré des journalistes détenus et promis de distribuer, à partir du 1er avril prochain, des licences à des quotidiens privés. (MUA)

Nos partenaires