Birmanie: les extrémistes religieux "ne seront pas tolérés"

28/03/13 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Le Vif

(Belga) Les efforts des "extrémistes religieux" pour propager la haine en Birmanie ne seront "pas tolérés", a assuré jeudi le président birman Thein Sein alors que des violences entre bouddhistes et musulmans ont fait des dizaines de morts dans le pays depuis une semaine.

Birmanie: les extrémistes religieux "ne seront pas tolérés"

"Je veux avertir tous les opportunistes politiques et extrémistes religieux qui essayent d'exploiter les enseignements nobles de ces religions et ont tenté de semer la haine (...) pour leurs intérêts propres": leurs actions "ne seront pas tolérées", a-t-il déclaré lors d'un discours solennel à la télévision. "Notre Constitution garantit le droit de tous les citoyens à pratiquer leur foi librement et à choisir sa religion", a-t-il ajouté, selon la traduction officielle de son discours d'une dizaine de minutes. "Je n'hésiterai pas à faire usage de la force en dernier recours pour protéger les vies et les biens", a encore promis le président qui a mené des réformes spectaculaires depuis la dissolution de la junte il y a deux ans. Les violences entre bouddhistes et musulmans ont fait officiellement 40 morts la semaine dernière à Meiktila, dans le centre du pays, où des quartiers entiers et des mosquées ont été réduits en cendre avant que l'armée ne reprenne le contrôle. Ces événements se sont ensuite propagés ces derniers jours dans une région à environ 150 km au nord de Rangoun où selon plusieurs témoignages, des groupes relativement organisés ont détruit mosquées et maisons appartenant à des musulmans dans plusieurs villes désormais placées sous couvre-feu. (MUA)

Nos partenaires