Birmanie : des quotidiens privés peut-être début 2013

02/09/12 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

(Belga) Le pouvoir birman pourrait accorder des licences à des quotidiens privés dès le début de l'année prochaine, a déclaré dimanche le nouveau ministre de l'Information dans un hebdomadaire local, promettant de bâtir une presse "aux normes internationales".

"Je crois sincèrement que les quotidiens (privés) sont essentiels dans un pays démocratique", a déclaré au Myanmar Times Aung Kyi, nommé pour remplacer le très conservateur Kyaw Hsan dans le cadre d'un tout récent remaniement. Cette ouverture du marché de l'information suppose un cadre légal et un code de conduite, a-t-il relevé. Mais sous réserve que le pays en soit doté dans les mois à venir, cela pourrait être le cas "au début de l'année prochaine", a-t-il estimé. La censure pesant sur les médias a été officiellement abolie fin août. Le pouvoir travaille parallèlement à un projet de loi sur la presse. Interrogé sur la date de sa promulgation, Aung Kyi a refusé de répondre, jugeant indispensable de soumettre le projet aux médias avant de l'envoyer aux parlementaires. "Je suis sincère dans ma volonté de parvenir à une loi complète sur les médias, aux normes internationales", a-t-il assuré. La Birmanie reste pour l'instant classée parmi les pires nations de la planète en matière de liberté de la presse (169e sur 179, selon Reporters sans frontières). Mais plusieurs journalistes détenus ont été libérés ces derniers mois, comme d'autres prisonniers politiques, au fur et à mesure que le régime qui a succédé à la junte militaire en mars 2011 multipliait les réformes politiques. (MUA)

Nos partenaires