Birmanie: des années après sa sortie, la prison réclame son uniforme de détenu

10/04/13 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

(Belga) En quittant la célèbre prison d'Insein à Rangoun en 2008, Win Tin avait emporté son uniforme bleu. Quatre ans et demi plus tard, les autorités réclament à cette figure de l'opposition birmane de rendre ou de rembourser les habits, une demande à laquelle il se refuse.

Birmanie: des années après sa sortie, la prison réclame son uniforme de détenu

"Le tribunal d'Insein m'a appelé pour me demander de rendre l'uniforme que je portais le jour de ma libération. J'ai tout de suite dit que je ne pouvais pas", a expliqué mercredi à l'AFP l'ancien prisonnier politique qui a passé près de 20 ans derrière les barreaux. Ce proche de la chef de l'opposition Aung San Suu Kyi, aujourd'hui âgé de 83 ans, n'est plus en possession de l'uniforme qu'il portait ce 23 septembre 2008, jour de sa libération après près de 20 ans de prison. "Ils m'ont demandé de rembourser les 2.000 kyats (1,70 euros) de l'uniforme. Je leur ai dit que je ne rembourserai pas parce que je ne l'avais pas volé. Je le portais sur moi en accord avec les règles de la prison". Win Tin, ancien journaliste et membre fondateur de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) avec Suu Kyi, avait refusé de se changer avant de quitter la prison. Après une fausse joie trois ans plus tôt, il ne croyait pas à sa libération. Le régime qui a succédé à la junte dissoute en mars 2011 a depuis libéré des centaines de prisonniers politiques sur les plus de 2.000 recensés avant le changement de régime - journalistes, étudiants, avocats, moines, militants politiques. (Belga)

Nos partenaires