Bilan positif pour Casa Kafka et Belfius dans leur soutien à la production audiovisuelle

25/10/12 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) En trois ans, la filiale de la RTBF Casa Kafka et la banque Belfius ont co-financé 49 productions audiovisuelles à hauteur de 27 millions d'euros via le régime fiscal du Tax Shelter. Un bilan positif qui a amené Belfius et Casa Kafka à prolonger leur accord de collaboration jusqu'en 2015, ont-ils annoncé jeudi lors d'une conférence de presse.

Bilan positif pour Casa Kafka et Belfius dans leur soutien à la production audiovisuelle

"Depuis le début de notre partenariat initié en 2009, Belfius est responsable de l'apport de clients-investisseurs, tandis que Casa Kafka constitue le catalogue audiovisuel dans lequel les investisseurs peuvent choisir le film qu'ils désirent soutenir", explique Isabelle Molhant, chief executive officer de Casa Kafka. Instauré en 2002, le Tax Shelter est une mesure fiscale qui vise à encourager les investissements privés dans le secteur de l'audiovisuel. L'investissement (qui ne peut dépasser 50% du budget total de l'oeuvre audiovisuelle) s'effectue de façon directe via l'acquisition de droits liés à la production et à l'exploitation de l'oeuvre ainsi que par l'octroi de prêts. Le rendement minimum garanti est établi à 4,52%. Jusqu'à présent, 108 clients de Belfius ont investi dans l'audiovisuel. Ainsi, parmi les longs métrages qui ont bénéficié du Tax Shelter ces trois dernières années figurent plusieurs films sélectionnés et primés en Belgique et à l'étranger, dont "Le gamin au vélo" de Jean-Pierre et Luc Dardenne, "Les géants" de Bouli Laners ou encore la co-production "De rouille et d'os" de Jacques Audiart. Les 27 millions d'euros levés ont également permis de co-financer 10 séries télévisées, dont la nouvelle saision de "A tort ou à raison", qui sera diffusée dans le courant de 2014 sur la RTBF. (PVO)

Nos partenaires