Bienvenue dans la Flandre des péages, dit le sp.a

26/07/14 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Le Vif

(Belga) L'accord de gouvernement flamand de l'équipe Bourgeois place des millions de flamands devant des barrières de péages, a affirmé samedi le chef du groupe sp.a, Bart Van Malderen, à l'occasion du débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement flamand N-VA-CD&V-Open VLD. Pour le chef de file des socialistes flamands, ces barrières seront aménagées aux portes des écoles, des universités et hautes écoles, sur les bus et les trams, et pour l'accès aux maisons de repos. Les partis de la nouvelle majorité ont répliqué que reporter la facture sur les générations futures était plus asocial.

Bienvenue dans la Flandre des péages, dit le sp.a

Le s.pa avait déjà dit tout le mal qu'il pensait de cet accord, au cours des derniers jours. Son chef de groupe Bart Van Malderen en a remis une couche samedi. Pour les socialistes flamands, l'accord dont il est question marque un tournant vers une autre Flandre, "froide et insensible, dans laquelle beaucoup de portes seront irrémédiablement fermées", a notamment dit Bart Van Malderen. Le sp.a redoute notamment une diminution des allocations familiales, une hausse de minerval dans l'enseignement supérieur, des transports en commun plus chers et une facture énergétique plus élevée. Pour Bart Vanmalderen, l'image du péage à la française à tout son sens. Celui qui sera en mesure de payer passera sans problème, celui qui ne le sera pas, restera devant une barrière abaissée. "Le gouvernement bourgeois ne procède pas à "des économies pour grandir", mais pour "saigner". Les trois lettres "V" de l'accord sont surtout celles de "Verlies" (ndlr: perte). (Belga)

Nos partenaires